A La Une

Hépatite C - Claudine G : « La campagne de dépistage m’a sauvé la vie »

Claudine G, une niçoise de 66 ans, a été guérie de l’hépatite C après plusieurs mois de traitement. Dépistée à temps grâce à la campa...

Hépatite C : Le début d’un traitement universel fixé par arrêté


Le Journal Officiel a fixé la première étape du traitement universel de l’hépatite C ce 11 juin. Cette initiative fait écho à l’annonce de Marisol Touraine lors de la journée de lutte contre les hépatites au ministère de la santé.

Le 25 mai dernier, la ministre de la santé annonçait l’accès universel du traitement de l’hépatite C. Suite à cette décision, un arrêté publié au Journal Officiel du 11 juin a fixé la première étape du traitement pour tous.

Autrefois limité aux malades les plus sévèrement atteints, le traitement peut être aujourd’hui prescrit dès le stade de fibrose hépatique moyen F2 et quelque soit ce stade en cas d’infection par un génotype 3, d’attente ou de transplantation d’organe, d’hémodialyse, de manifestations extra-hépatiques du virus de l’hépatite C.

Le traitement peut aussi être prescrit chez toutes les personnes à risque élevé de transmission du virus telles que les usagers de drogues avec échange de matériel, les détenues, les femmes avec désir de grossesse.

La suite en septembre 2016

L’ouverture à tous les malades quelque soit la gravité de leur infection et les nouvelles modalités de prescription doivent être précisées en septembre 2016. La question du prix du traitement reste également en suspens. Lors de son discours le 25 mai dernier, Marisol Touraine avait demandé la baisse du prix du traitement qui reste à ce jour extrêmement élevé.